Toutes les actualités


Fibre optique : menaces sur le bocage

100% de l’Anjou desservi en fibre optique d’ici 2022 : voilà l’objectif ambitieux du Conseil Départemental. Pour tenir la cadence, la fibre est majoritairement implantée au-dessus des fils téléphoniques (plutôt qu’enterrée).

 

 Normalement la réglementation en vigueur impose des distances d’1m en hauteur et 50cm entre les plantations et les lignes aériennes. Depuis des années, la facilité de réparation des lignes téléphoniques a laissé s’installer une tolérance. Et paradoxalement, quand de nombreuses haies ont été massivement détruites, beaucoup sont restées à la faveur de la présence du fil téléphone (quand elles ne tiennent pas des poteaux en très mauvais état). Aujourd’hui, cette tolérance n’est plus de mise avec la fibre, beaucoup plus onéreuse en réparation. Les propriétaires, principalement des agriculteurs, sont passibles d’amendes importantes si la fibre est endommagée par leurs haies/arbres. Ainsi, l’application stricte de ces règles menace l’existence de nombreuses haies, notamment la présence d’arbres de haut jet.

 

Pour se prémunir des amendes, certains ont anticipé l’arrivée de la fibre en procédant à des coupes franches. Dans de nombreux autres secteurs, malgré le retard pris dans la mise en œuvre de l’élagage, le déploiement aérien se poursuit et l’on assiste un peu partout à la mise en place de la fibre « dans les arbres ». Anjou Numérique met les propriétaires devant le fait accompli en dépit des procédures annoncées en lien avec les municipalités.

 

 Dans ce cas :

  • Comment peut se faire techniquement l’élagage ?
  • Qui le prend en charge quand il est encore possible sans menacer l’existence de la haie ?
  • Qui paiera les remises en état de la fibre

 

Les paysans sont majoritairement concernés par ce sujet :

  • Ont-ils été impliqués dans la démarche ?
  • Comment ces obligations d’élagage s’articulent-elles avec les autres réglementations dont les BCAE ?
  • Qui assumera politiquement les inévitables dysfonctionnements et ruptures de service ? Renverra-t-on la responsabilité vers les paysans qui n’ont pas respecté l’élagage ?

 

Note complète à télécharger ci-dessous

 

 N'hésitez pas à renvoyer vos témoignages idéalement accompagnés de photos .

 Si vous avez besoin de conseil sur l'élagage, contactez Mission Bocage. https://missionbocage.fr / 02 41 71 77 50 / contact@missionbocage.fr

 

Télécharger
Note Fibre optique
Note fibre optique.pdf
Document Adobe Acrobat 1.0 MB

1000 fermes bio en 49                                                                                              23/07/20

C'est officiel, le cap de la 1000ème ferme bio vient d'être franchi en Maine-et-Loire. Pour remercier tous ceux qui font la bio, tout en anticipant l'avenir, le GABBAnjou vous invite à l'événement 1000 fermes bio en 49 organisé le vendredi 2 octobre, à Yzernay.

 

Celui-ci est organisé en 2 temps :

 - De 13h30 à 19h00, un après-midi sur la transmission des fermes d'élevage suivi d'un temps d'échange et d'information.

- De 19h30 à 23h00, un diner champêtre + spectacle théâtrale. Soirée ouverte à tous.

PROGRAMME ET INSCRIPTION


Vos annonces sur Agribiolien                                                                                     10/06/20

Depuis le 1er juin, notre réseau GAB/CAB/FNAB déploie

AGRIBIOLIEN.FR en Pays de la Loire :

 le site d’annonces 100% dédié aux échanges directs entre producteurs bio

 

Ce site, piloté par la FNAB, est ouvert à tous et concerne tous types d’annonces : fourrages, grains, services, matériel, etc. Pour déposer ou consulter une annonce, il suffit de créer un compte sur www.agribiolien.fr.

 

Service gratuit pour les adhérents du GABBAnjou.

 


Non à la suppression de l'aide au maintien des terres en bio en Pays-de-la-Loire          04/06/20

Interpellons nos décideurs d'ici le 15 juin !

 

Le réseau CAB propose une action pour un retour d’une aide au maintien des terres en bio en Pays de la Loire, supprimée en 2020. Le GABB Anjou propose symboliquement à chaque producteur ou productrice bio du Maine et Loire de demander l’aide au maintien en 2020, par un courrier auprès de la DRAAF. Par cet acte militant sur votre dossier PAC, vous montrez aux décideurs régionaux (ETAT et REGION) votre volonté de défendre cette aide bio en Pays de la Loire. Nous voulons créer un débat sur ce sujet et ne pas être sans agir.

 

Comment mener cette action ?

 

· Nous proposons à tous les producteurs qui ont bénéficié de l’aide MAB jusqu’en 2019 et ceux qui terminent leur conversion, de demander auprès de la DRAAF le renouvellement pour 1 an de cette aide sur les parcelles qui en bénéficiaient jusqu’à l’année dernière. 

· Nous vous proposons d’envoyer ce courrier à la DRAAF et non pas à la DDT afin de ne pas ralentir le traitement des dossiers PAC bio à la DDT.

· Ce courrier symbolique, qui vise à faire évoluer politiquement la situation, ne sera de toutes façons pas recevable ni par la DDT ni par la DRAAF.

· Le courrier type à envoyer à la DRAAF est téléchargeable à la fin de cet article (voir bouton vert situé plus bas)

· Merci de nous tenir informés de vos démarches en envoyant un mail à Adrien Lisée, animateur GABB en charge de ce dossier. aliseegabbanjou@orange.fr

 

Pour les producteurs n’ayant pas pu bénéficier de l’aide au maintien après les 5 années d’aides à la conversion bio (fin d’aides conversion en 2018 et 2019), une contestation auprès du tribunal administratif est possible afin d’obtenir cette aide. Pour plus de détails prenez contact avec nous directement.

 

Une enquête en ligne

Nous souhaitons aussi mesurer l’impact économique sur vos fermes de la suppression de l’aide au maintien. Merci de compléter une enquête en ligne d’ici le 15 juin : https://forms.gle/7sZaq8WEo2hBEY2q9

 

Pourquoi une action maintenant ?

Cette absence de soutien aux systèmes bio va perdurer tant que la nouvelle programmation PAC ne sera pas négociée : beaucoup de producteurs seront donc pénalisés pendant 3 ans (2020, 2021 et 2022), avec plusieurs dizaine de milliers d’euros d’impact sur leurs revenus. Nous souhaitons que cette action de plaidoyer faite en masse interpelle les décideurs sur les Pays de la Loire (Conseil régional et Etat), alors que l’aide au maintien est poursuivie sur les régions voisines, en Bretagne, en Centre Val de Loire et en Nouvelle-Aquitaine, entraînant une concurrence faussée entre producteurs bio d’un même bassin. 

 

Rappel des faits...

Les producteurs bio des Pays de la Loire ont bénéficié entre 2015 et 2019 de l’aide au « Maintien en agriculture biologique » (MAB) d’un montant maximum de 7500 € par an (avec transparence GAEC). Cette aide est basée sur la compensation des réductions de production engendrées par les pratiques bio, considérées comme positives pour l’environnement, au même titre que les Mesures agroenvironnementales (MAE). Le Ministère de l’agriculture dès 2017, puis le Conseil régional en 2018, se sont retirés l’un après l’autre du financement de la MAB. Dès 2014, notre réseau avait prévenu que l’enveloppe dédiée aux aides bio serait insuffisante sur la programmation PAC 2014-2020 et qu’il serait donc nécessaire de refinancer le dispositif à mi-parcours. Le Ministère de l’agriculture n’a pas souhaité le faire en 2017 malgré les demandes de la FNAB, alors qu’il aurait pu solliciter auprès de l’UE un transfert renforcé du 1er pilier pour financer l’agriculture biologique. Nous avons salué le choix du Conseil régional de réorienter des lignes régionales FEADER vers la conversion à l’agriculture biologique pour financer la forte dynamique de conversion depuis 2016. Mais on ne peut accepter que les pouvoir publics abandonnent les systèmes bio en place ! D’autant plus qu’il est par ailleurs proposé en 2020 sur notre région le renouvellement de MAEC « maintien », en précisant que les producteurs bio ne sont pas prioritaires pour y accéder ! 

 

Sylvie Fradin-Rabouin, Présidente, pour le Conseil d’Administration du GABB Anjou 

 

Contacts au GABB sur cette action :

Adrien Lisée 02 41 37 19 39 – aliseegabbanjou@orange.fr

Sylvie Fradin-Rabouin 02 41 78 90 59

Philippe Jaunet 06 33 36 47 71


Pour une autre PAC                                                                                                   19/05/20

Depuis 2017, la plateforme "Pour une autre PAC", dont fait partie la FNAB, porte la voix de l’agriculture durable et alternative au modèle conventionnel.


Covid-19                                                                                                                   20/03/20

 

Pour vous guider au mieux en cette période exceptionnelle, la FNAB remonte quotidiennement vos questions aux Ministères de l'agriculture et tiens à jour une "foire aux questions".


  • LETTRE DES GAINS SYNDICAUX 2019                                                                                                                                                                                                              10/02/20

En 2019, la FNAB a mené plusieurs combats. Comme chaque année, ce travail syndical a adopté différentes formes au grès des publics (interprofessions, cabinets ministériels, enceinte parlementaire, etc.). Porté par plus de 70 producteurs et productrices bio du réseau, relais des positions adoptées sur le terrain, cette action a porté quelques fruits présentés dans la traditionnelle Lettre des gains syndicaux. 


  • Le Bio SANS LABOUR expliqué dans une web-série !                                                                                                                                                                                      26/03/20
La FNAB et le GAB 85 ont réalisé une web-série en 8 épisodes autour des Techniques Culturales Simplifiées en Bio (ou agriculture bio de conservation (ABC)). Voici le programme : 
La bande annonce
Episode 1 : Le pari du GAEC Les Jonquilles
Episode 2 : L'itinéraire technique
Episode 3 : La fauche du méteil
                        Episode 4 : La destruction du couvert 
                        Episode 5 : Le semis du maïs
                        Episode 6 : Le désherbage du maïs 
                        Episode 7 : Le groupe d'échange TCS Bio de Vendée
                                Episode 8 : La récolte du Maïs