Politique Agricole Commune (PAC)


Une grande campagne de communication pour interpeller les députés                           19/05/20

 

La France va bientôt entrer dans une phase de négociations importante de la réforme de la PAC. Pour cette raison, la plateforme Pour une autre Pac, dont le réseau FNAB fait partie, s'associe au mouvement Good Food Good Farming pour interpeller les eurodéputé-es et demander une politique agricole à la hauteur des défis alimentaires, sociaux et environnementaux d'aujourd'hui.

 

Comment? En démarrant une grande campagne d'interpellation des eurodéputés (COMENVI et COMAGRI) le mardi 19 mai sur les réseaux sociaux (Instagram, Twitter et Facebook) et ce dans 12 pays européens en simultané. Ainsi, chaque mardi, pendant 5 semaines, le réseau FNAB partagera une vidéo d'interpellation en marge des négociations sur la réforme de la PAC en taguant les députés du Parlement européen concernés.

 

Pour un maximum d'impacts, nous invitons toutes les organisations et personnes qui le souhaitent à rejoindre cette campagne.Plus nous serons nombreux, plus elle sera efficace.

 

Pour contribuer à cette campagne, nous vous proposons un kit d'action en ligne comprenant :

- 5 vidéos : une vidéo différente à diffuser chaque mardi

- Une liste de députés à interpeller

- Un mode d'emploi pour participer à cette campagne avec des exemples de posts déjà préparés.

 

 Et vous suggérons 3 possibilités pour rejoindre la campagne dés le mardi 19 mai :

 - Publier vos propres posts sur vos réseaux sociaux

 - Partager les publications FNAB sur Facebook, Twitter et Instagram (en ligne mardi matin)

 - Inviter vos propres réseaux à participer : c'est possible en un clic : https://ctt.ac/5YC38

 

Enfin, vous pouvez également renvoyer vos communications vers l'article du site de Pour une autre PAC.


Une enquête publique pour impacter la PAC ! (reportée en septembre 2020)                 03/03/20

 

Un débat public sur la réforme de la Politique Agricole Commune (PAC) a été officiellement lancé au Salon de l’Agriculture dimanche 23 février. Il se nomme « ImPACtons ! »  et se déroule jusqu’au 31 mai. 

 

Ce débat est organisé par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), l’autorité administrative indépendante qui garantit le droit à l’information et à la participation du public sur les grands projets, programmes ou plans ayant un impact sur l’environnement. 

 

Le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation (MAA) attend de ce débat public qu’il « donne les priorités sur lesquelles doivent être ciblées les mesures et financements de la PAC » et s’engage à « reconsidérer certains choix à la suite du débat public ».

 

Comment se mobiliser et participer au débat ?

 

1) En s'informant à travers les documents d’information mis à disposition par la CNDP, la Plateforme pour une autre PAC dont la FNAB est membre vous aide à comprendre la PAC et vous livre sa vision des faits. De quoi nourrir votre réflexion et faire des propositions concrètes dans le cadre du débat !

 

2) En contribuant (jusqu'au 31 mai inclus), c'est à dire laisser vos avis et commentaires, et surtout poser des questions sur la plateforme imPACtons ! de la CNDP.

=> SI vous êtes une organisation, vous pouvez également déposer un cahier d’acteurs qui résume votre position sur la PAC.

 

3) En votant (jusqu’au 23 mars inclus), c'est à dire hiérarchiser les objectifs qui, selon vous, devront être poursuivis en priorités par la PAC.

 

4) En participant (si vous êtes tiré au sort) à l’Assemblée Citoyenne sur l’Agriculture (ACA) qui se déroulera du 27 au 29 mars et qui permettra de statuer sur la hiérarchisation des objectifs. Tenez-nous informés si c’est le cas !

 

5) En participant aux réunions thématiques organisées près de chez vous. Plusieurs réunions thématiques sont organisées à travers la France.

=> A Angers, une réunion est programmée le 8 avril avec pour thématique « Nouvelles technologies et innovations : quels impacts quelles opportunités pour le monde agricole ?».

 

S'agit-il d'une énième consultation ?

 

Le futur Plan Stratégique National étant soumis à la validation de l’Autorité Environnementale, le MAA a été obligé de saisir la CNDP : c’est la loi ! Et contrairement à ce qu’on a pu lire dans la presse, ce n’est pas le gouvernement mais bien la CNDP, en tant qu’autorité indépendante, qui est à l’origine du débat public sur la PAC… Certes, le Gouvernement n’est pas obligé de reprendre les conclusions de la CNDP. C’est ce qui s’est passé pour le débat public sur la Programmation Pluriannuelle de l’Energie en 2018. Néanmoins, il est obligé de s’expliquer et de justifier pourquoi il ne prend pas en compte ses recommandations… D’où l’importance de faire entendre notre voix dans le cadre du débat public. Il sera d’autant plus facile d’interpeller le Gouvernement et de lui demander des explications si nous avons fait des propositions concrètes en amont ! Et puis, n’oublions pas que certains débats publics ont été une victoire : c’est le cas de la Montagne d’Or, un projet de mine d’or industrielle en Guyane française qui a été abandonné suite à la mobilisation des citoyen.ne.s dans le cadre et autour du débat public organisé par la CNDP en 2018. 

 


Pour une Autre PAC : la plateforme publie son document de plaidoyer                          26/09/17

Reformée en mars 2017 pour porter la voix de l’agriculture durable et alternative au modèle conventionnel, la plateforme "Pour une Autre PAC", dont la FNAB fait partie, vient de sortir ce vendredi 21 septembre son document de plaidoyer « Osons une vraie réforme de la PAC ».

Ce document est à destination des décideurs politiques français : ministères de l’Agriculture et de l’Environnement, députés, sénateurs, etc. Fruit de mois de travail entre les différents collèges d’organisations (paysannes, environnementales, consommateurs, bien-être animal et solidarité internationale), ce plaidoyer renseigne à la fois sur le modèle souhaité pour la présente réforme de la PAC et à l’horizon de 2030. Et il fait la part belle à l’agriculture biologique !

 

Le communiqué de presse de la plateforme ICI

Le tout nouveau site de la plateforme : https://pouruneautrepac.eu/