Arboriculture - Viticulture - PPAM - Petits Fruits

Formation autoconstruction d'outils

Envi de vous perfectionner au travail du métal et/ou de créer un outil : répondez à ce sondage pour nous en faire part (pour y accéder cliquez sur l'image)

 

Réponse souhaitée pour le lundi 11 juin au plus tard

Utilisation du cuivre en AB : où en est-on ?

Le 25 avril dernier, le gouvernement rendait public son "plan d’actions pour réduire la dépendance de l’agriculture aux produits phytopharmaceutiques". Parmi les priorités figurent l’interdiction des substances les plus dangereuses et le développement des alternatives, au premier rang desquelles l’agriculture biologique. Pourtant l’usage du cuivre, alternative aux produits chimiques de synthèse autorisé en agriculture biologique pour lutter contre les bactéries et champignons, est aujourd’hui menacé.

 

 

La FNAB et ses partenaires ont été très actifs ces derniers mois pour interpeller le gouvernement concernant le dossier de ré-approbation de la substance active cuivre qui se joue en ce moment à l'Europe (vote des Etats membres en octobre). Nous avons publié mi-mai Un communiqué de presse pour alerter sur nos difficultés : modèle d’évaluation non adapté selon l'Agence allemande, sortie des conclusions par l'EFSA alors qu'il manque des données dans le dossier, risque de suppression de la substance active alors qu'il n'y a pas d'alternative de remplacement total.  Dans la foulée, un document de plaidoyer cosigné par France Nature Environnement a été envoyé aux différents ministères, à l'Elysée et à Matignon afin que la position française qui sera portée à l'Europe soit clairement construite avec prise en compte de notre problématique.

 

 

Pour en savoir plus sur :

  • la procédure et les enjeux, lire cet article sur le site Produire Bio 
  • les dernières actions menées par la FNAB, lire le récapitulatif sur l'Intranet ICI

 

ARBORICULTURE

Voyage d'étude en Belgique (20 & 21 juin)

 Publié le 25/05/18

 

La FNAB organise un voyage d'étude "pommes poires bio" les 20 et 21 juin en partenariat avec la commission arboriculture bio de l'ITAB pour visiter le centre wallon de recherche agronomique et le conservatoire de ressources génétiques de Villeneuve d'Ascq et rencontrer l'association d'arboriculteurs Novafruit.

 

Au programme, les derniers résultats présentés par Marc LATEUR et Laurent JAMAR sur la connaissance de la tavelure, des nouveaux essais de mélanges pour bandes fleuries, l'introduction de parcours de volailles sous les vergers (hautes tiges) et le processus de création variétale mené depuis plusieurs années avec l'association d'arboriculteurs Novafruit. L'occasion de voir in situ le comportement de ces variétés de pommes développées de manière participative et adaptée à la conduite biologique.

 

Inscription par mail auprès de Diane PELLEQUER (dpellequer@fnab.org) en précisant vos coordonnées (prise en charge VIVEA possible pour les producteurs et OPCA pour les conseillers).

 

PROGRAMME voyage d'étude arbo_juin 2018
Programme voyage arboriculture_juin2018.
Document Adobe Acrobat 137.0 KB

Arbo bio : quel(s) accompagnement(s) ?

Publié le 25/04/18

 

Selon les observatoires de la production (ORAB, Agence Bio…), la filière Pommes-Poires Bio à l’échelle des Pays de la Loire ne cesse d’augmenter et est passée de 289 hectares en 2006 à plus de 900 hectares en 2016. Ce développement nous questionne et tout particulièrement sur notre rôle dans l’accompagnement des producteurs(trices) de pommes et poires Bio à l’échelle de notre territoire.

 

Conscient de la réalité et de ce contexte de l’offre et de la demande en fruits frais et transformés, le réseau Gab-Cab se voit sollicité par ses adhérents depuis ces dernières années sur des questionnements en technique de production, au niveau réglementaire, sur l’installation, en recherche-expérimentation et sur l’appui syndical (ex : gel…).

 

Dans un objectif de répondre au plus juste à toutes vos demandes et besoins en terme d’accompagnement, le GABB Anjou souhaite réaliser une photographie des problématiques et des besoins  de ses adhérents.

 

Nous vous remercions d’avance de bien vouloir prendre 10 minutes pour répondre au questionnaire en cliquant sur le lien suivant :

 

Questionnaire "Arboriculture" - Attentes et Besoins des producteurs

 

 

Je reste à votre entière disposition pour répondre à toutes vos questions au 02.41.37.19.39 ou à techniquegabbanjou@orange.fr

 

Pour suivre les actualités et publications éditée par la FNAB, abonnez-vous à la lettre filière arboricole biologique

 

VITICULTURE

Gel en viticulture : un colloque pour mieux s’en prémunir

Le mercredi 28 mars un colloque sur le gel en viticulture a été organisé par le GABBAnjou, avec l’intervention de la CAB et de la SICAVAC et le soutien financier de la  BIOCOOP. Cet évènement a réuni 80 personnes au lycée agricole Edgard Pisani à Montreuil-Bellay. Il a permis de faire le point sur l’épisode météo de 2017 et ces conséquences. 

 

Interventions et échanges se sont enchaînés au fil de cette journée. Avec un public d’environ 80 personnes : vignerons bio et conventionnels, étudiants, enseignants, techniciens et journalistes se sont déplacés. Le matin en plénière et l’après-midi en groupe, ont permis des échanges nombreux et intéressants entre les intervenants et le public. Etaient présents François Dal, technicien spécialiste de la taille Poussard à la SICAVAC, Nathalie Dallemagne conseillère technique viti-oeno bio & biodynamie à la CAB (Coordination Agrobiologique des Pays de la Loire) et des vignerons biodynamistes : Guy Bossard (44), Sébastien David (37), Catherine Delesvaux (49), Jacky Ripoche (49) et Patrick Thomas (49).

 

En résumé de ce colloque, si Nathalie DALLEMAGNE peut vous donner un conseil, « Le GEL : vaut mieux prévenir, que guérir »

  • Estimer le risque de gel intrinsèque à sa parcelle (exposition, haie, marais, bas-fond…)
  • Avoir un sol vivant
  • Soigner sa plantation pour avoir un bon enracinement
  • Respecter le délai de 4-5 jours entre le travail du sol ou tonte et un risque de gel
  • Aller marcher (être présent) dans ses vignes pour la prévenir d’un risque de gel
  • Pulvériser la valériane 507 (préparation biodynamique) la veille d’un risque de gel

Le conseil principal après un gel est d’aller marcher dans ses vignes :

  • Juste après un gel : pour la soutenir
  • 48 à 72h après : pour identifier les dégâts
  • Régulièrement : pour apporter les soins nécessaires quand la vigne montre des signes de redémarrage (de 2 à 8 semaines)

Quant à François DAL, voici quelques éléments qu’il vous recommande : « l’essentiel lorsque le gel a détruit plus de 70% des bourgeons sur jeunes parcelles (moins de 5 ans), c’est de reformer le tronc à la base car le gel a pu engendrer des nécroses dans le tronc d’origine. ».

 

Pourquoi ce colloque ?

Suite à l’année catastrophique qu’ont vécu les vignerons en 2016 et 2017 avec les différents gels, les BIOCOOP du Maine-et-Loire se sont mobilisées. A l’occasion de la dernière foire aux vins qui s’est déroulée sur 2 jours, ils ont collecté 2€ par bouteille vendue. C’est avec cette somme que les vignerons administrateurs au GABB ont décidé d’organiser ce colloque.Cette journée a donc été organisée pour parler spécifiquement des impacts des gels sur la conduite de la vigne les années suivantes, en rappelant néanmoins les actions de base préventives. L’objectif, aisément atteint, était d’échanger et d’apporter des éléments techniques précis, des outils pour faire face aux gels en amont et en aval, à court et long termes.

 

Pour voir les diaporamas utilisés pendant le colloque :

Pour en savoir, vous pouvez consulter :

 

Mathy ROCHE (GABBAnjou) et Nathalie DALLEMAGNE (CAB) – avril 2018

 

Pour suivre les actualités et publications éditée par la FNAB, abonnez-vous à la lettre filière viticulture

 

Appui technique en viticulture bio

La CAB propose un appui technique en viticulture biologique. L'objectif est d'augmenter la qualité des vins en rendant autonome le vigneron. Ce programme est ouvert aux vignerons bio, aux vignerons en conversion. La plaquette d'information résume les prestations techniques proposées.

 

 

>> FORMULAIRE POUR VOUS INSCRIRE EN LIGNE AU SUIVI TECHNIQUE <<

 

Une conseillère technique régionale

Nathalie DALLEMAGNE

(viticulture et oenologie)

 

  • Animation et suivi des groupes de vignerons bio et en conversion
  • Conseil individuel en viticulture bio et œnologie naturelle
  • Rédaction et diffusion de bulletins d'alerte
  • Suivi d'expérimentation en viticulture bio
  • Participation aux réseaux techniques nationaux (cuivre...)

06-29-50-24-15 cab.viticulture@biopaysdelaloire.fr

Plantes à Parfums, Aromatiques & Médicinales - PPAM

Retour sur le Désherb'EXPO du 1er juin 2018

Retour Desherb'Expo GABB Anjou_1er.06.18
Document Adobe Acrobat 3.0 MB

  Publié le 25/05/ 2018

 

 

La FNAB a produit un film documentaire d’une trentaine de minutes réalisé par Thierry Derocles (DHR) au cours des 4 journées techniques autour des PPAM bio organisée fin 2016 par le réseau FNAB en Auvergne, dans la Drôme, dans les Alpes-de-Haute-Provence et en Pays-de-la-Loire. 

 

Cette journée s’inscrivait dans le cadre des quatre journées, organisées fin 2016 par le réseau FNAB en lien avec les producteurs de PPAM bio, les opérateurs de la filière et les partenaires techniques et institutionnels impliqués. Elles ont été l’occasion de montrer que la filière PPAM est en pleine croissance, porteuse d’innovations mais avec un grand besoin de structuration. Des innovations, des discussions, et des interrogations ont été présentées lors de ces rendez-vous qui ont mis en perspective les défis à relever pour pérenniser le métier. Ce film revient sur ces différents sujets.

 

 

La culture des Plantes à Parfum Aromatique et Médicinale suscite de plus en en plus d’intérêt. Ce guide d’aide à l’installation en PPAM vient décrire la filière, ses enjeux réglementaires et présente les parcours d’installation de 12 producteurs. Disponible fin juin 2018.

 

Contact au GABB Anjou : Mathy ROCHE, animatrice technique productions végétales spécialisées

02.41.37.19.39 - techniquegabbanjou@orange.fr